Bricologia

L'encycopédie du bricolage

Construire soi-même sa maison, tel est donc le but de l’autoconstruction. Cette démarche adoptée par de plus en plus de personnes plaît pour les économies en perspective réalisées, mais aussi pour l’aventure qu’elle permet de faire vivre. Mais réussir un tel projet exige une organisation au millimètre.

Les bases à savoir

Avant d’envisager une autoconstruction, prendre le temps de se poser les bonnes questions constitue l’étape préalable. Tout d’abord, vous devez vous assurer que vous bénéficiez des qualités et des compétences nécessaires pour mener à terme un chantier d’une telle envergure. Vous devrez endosser effectivement plusieurs rôles à la fois : chef de chantier, charpentier, maçon, électricien, architecte… Il est également crucial de bénéficier d’une bonne base de documentation. Consultez par exemple le site de la construction de maison pour y trouver les astuces, les techniques et autres tutoriels qui vous aideront à réduire les risques d’échecs.

Les étapes de l’autoconstruction

Une fois ces bases établies, vous pouvez commencer à réfléchir à votre projet en lui-même. Déterminez en priorité le budget qui inclura un certain nombre de postes : l’achat du terrain, l’acquisition des matériaux, les taxes en tout genre, le raccordement à l’électricité et à l’eau, etc.

Puis repérez ensuite le terrain sur lequel vous allez bâtir votre maison. Deux choix s’offrent. D’une part, les terrains viabilisés qui sont déjà raccordés à tous les réseaux nécessaires, mais qui sont soumis à des contraintes de construction ne vous permettant pas de créer une maison totalement conforme à vos envies. D’autre part, les terrains isolés vous feront profiter d’une totale autonomie pour construire librement sauf que vous devrez raccorder vous-même votre future maison aux différents réseaux.

Après le choix du terrain, prenez connaissance des différentes règlementations techniques et juridiques notamment la règlementation thermique qui vous guidera notamment dans le choix des matériaux et dispositifs à mettre en place. N’oubliez pas de consulter le Plan Local d’Urbanisme qui détermine les règles d’utilisation des sols.

Dernière étape : les choix techniques. Souhaitez-vous une maison écologique de type solaire ou bioclimatique ?

Une chose très importante à savoir : il peut arriver que vous ne puissiez pas prendre en charge vous-même tous les volets de la construction. Recourir aux services d’un professionnel sera alors de rigueur. Cette délégation partielle des tâches les plus compliquées comme celles liées à la plomberie ou à l’électricité est fortement conseillée pour éviter tout problème.

Les avantages de l’autoconstruction

Le gain financier non négligeable constitue le premier argument en faveur de l’autoconstruction. Celle-ci permet d’optimiser votre budget et de gérer vous-même vos coûts.

Second intérêt : la possibilité de créer totalement une maison qui vous ressemble, calquée sur vos aspirations. Vous profiterez d’une maison unique et originale créée en plus par vous-même. Il peut arriver en effet qu’en engageant des professionnels de la construction, le rendu final ne corresponde pas tout à fait à vos désidératas.

Pour finir, construire vous-même votre maison est un accomplissement personnel. Vous ressentirez de la fierté à l’idée d’avoir érigé de vos mains votre propre demeure. L’autoconstruction peut même devenir une aventure familiale en faisant participer toute votre tribu.