Bricologia

L'encycopédie du bricolage

C’est fait ! Vous avez enfin sauté le pas de l’élevage de poules à la maison ! Et plutôt que de d’acheter votre matériel dans un magasin de bricolage, vous avez succombé à la tentation du Do It Yourself et vous êtes prêt à sacrifier un week-end pour jouer au bricoleur du dimanche.

Félicitations, c’est une excellente résolution ! Si cette aventure est largement à votre portée, cela demande plus de travail qu’on ne le pense. D’abord parce que les poules pondeuses ont des besoins spécifiques, ensuite parce qu’il ne faut perdre de vue les considérations logistiques et l’emplacement futur de chaque élément de l’élevage de volaille (abreuvoir, perchoir, nichoir, mangeoire, enclos…). Poulaillerpascher.fr vous livre les petites astuces pour disposer un poulailler pas cher dans votre jardin sans vous prendre la tête !

Deux ou trois trucs à savoir pour élever vos poules!

Sachez avant tout que vous n’avez pas besoin de compétences particulières pour construire vous-même votre enclos, il suffit juste d’être bon bricoleur pour réussir le pari et de faire preuve d’une bonne dose de patience. D’ailleurs, vous pouvez le faire aisément en tenant compte des besoins des poules et des éléments essentiels à la conception de leur logement : poulailler résistant, aéré et accessible pour faciliter l’entretien. Primo, il faut veiller à la praticité du poulailler pour répondre à un double besoin : aussi bien pour les poules (qui vont y élire domicile) que pour l’éleveur (qui devra s’en occuper quotidiennement). Cet espace d’élevage de type familial doit donc être facile à entretenir pour éviter la prolifération des parasites de volaille et permettre à vos cocottes de vous faire de bons œufs frais à collecter chaque matin. Secundo, il faut veiller aux éléments de confort : tailler les bouts du poulailler pour éviter que les poules et les poussins ne se blessent. Tertio, pensez à aménager un petit pondoir pour faciliter la ponte et la couvaison. Par exemple, pour un poulailler à trois poules, placez à minima 2 pondoirs, 1 mangeoire et 1 abreuvoir.
L’espace entre les gallinacées ne doit pas être négligé. On préconise généralement au moins un mètre carré par poule, mais c’est le minimum syndical. Si vous pouvez vous le permettre, préférez plutôt 2 mètres carrés par poule pour qu’elles puissent s’épanouir davantage. Faites en sorte de les protéger du vent, des intempéries et de leurs nombreux prédateurs ! Il est important de bien calculer le degré exposition à l’air et à la chaleur du poulailler en minimisant l’humidité autant que possible.

Songez aussi à l’aspect du jardin avant d’acheter votre poulailler!

Outre le choix de l’emplacement du poulailler (moins exposé au soleil et au vent), il faudra aussi penser à l’esthétique du jardin : c’est toujours sympa de jeter un petit coup d’œil sur sa basse-cour et son jardin bien aménagé au petit matin, après avoir collecté quelques beaux œufs frais. Pour éviter que l’habitation des cocottes ne fasse désordre dans le paysage, gardez la contrainte esthétique en tête au moment de l’achat ou de la construction de votre poulailler.