Bricologia

L'encycopédie du bricolage
cheville placo
 

Placo : quelles chevilles choisir ?

Le placoplâtre est un matériau qui apporte un confort thermique et acoustique, ainsi qu’une résistance mécanique. Utilisé pour doubler les murs intérieurs ou pour composer des cloisons, sa structure requiert quelques précautions avant d’y accrocher des objets. Un écran de télévision, des meubles de cuisine peuvent être posés et maintenus en place, sans arracher le support : la condition est de tenir compte du poids de l’objet à suspendre pour choisir les chevilles :

Chevilles placo pour fixer un poids léger au mur

Pour l’accrochage au mur d’un cadre ou d’un tableau à faible poids, de simples chevilles en plastique, en métal ou des crochets à tableaux suffisent.

Chevilles placo pour accrocher un objet lourd

  • Pour suspendre au mur des meubles de cuisine, des radiateurs…, les chevilles à expansion ou Molly (https://www.chevilleplaco.fr) sont idéales. En métal, elles sont commercialisées sous différentes longueurs et largeurs en fonction du poids de l’objet. Elles peuvent supporter des poids de 20 à 30 kg. Enfoncées, elles se déploient comme des parapluies et s’ancrent dans la paroi pour former une étoile. En surface, les dents de la collerette les maintiennent et les empêchent de tourner.Contrairement aux autres chevilles qui impliquent l’usage d’un marteau, l’acquisition d’une pince à cheville ou à expansion est obligatoire pour ce type de cheville.
  • Les chevilles taraudeuses supportent des poids équivalents à 25 kg. Une ailette, rabattue contre le support et bloquée par le vissage d’un tournevis, les caractérise. Leur pose, sans pré-perçage, est aisée.
  • L’insertion des chevilles  » queues de cochon  » ou autoforeuses, avec vis de fixation, nécessite un tournevis cruciforme pour le marquage et un marteau. Elles ont l’avantage de pouvoir être récupérées sans abîmer le support et utilisées à nouveau.